Edito

5ème dimanche de Pâques – 15 mai 2022

Aimer comme le Ressuscité

Nous sommes des « petits enfants », qui ne savons pas encore comment vraiment aimer, et combien aimer est important. Nous balbutions avec les gestes maladroits de l’enfant qui apprend à marcher et à rester debout.

Au fond de nous, nous comprenons bien l’importance de ce commandement « aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés », comme l’enfant ressent l’aspiration à la verticalité, mais nous tombons !

« Je vous donne un commandement nouveau », oui ! il s’agit bien d’un don. Ouvrons nos bras, nos mains avec la même confiance de l’enfant qui se jette dans les bras de ses parents, pour apprendre à se tenir debout, à grandir.

Ce don est celui d’apprendre à aimer de manière simple, humble, vraie, folle, comme le Christ sur la croix.

Ce ne sont pas les clous qui attachent le corps de Jésus à la croix, c’est sa folie d’amour qui L’attache à l’humanité souffrante. Sa croix, c’est nos croix qu’Il prend.

Ce n’est plus cette solitude du Christ sur la croix qu’il nous faut contempler, c’est cette solidarité, cette communion de Dieu avec l’humanité crucifiée sur l’autel de la violence des hommes.

Jésus nous apprend à aimer de manière concrète : « Vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés », impossible mission pour les hommes. Pourtant, cette mission divine, Dieu nous la confie pour qu’à travers nous Dieu manifeste sa gloire, sa communion d’Amour.

Le drame de la condition humaine peut nous entretenir dans un réalisme pessimiste et pourtant, « petit enfant », tu sais bien, au fond de toi, qu’il te faut apprendre à te remettre debout. La Gloire de Dieu, c’est l’homme Vivant, c’est l’homme Debout, c’est l’homme Aimant à travers toutes nos croix.

Allez courage ! Apprends à aimer comme Dieu !

Père Benoît Bourgoin +