Edito

11ème dimanche – 13 juin 2021

« Nuit et jour,
qu’il dorme ou qu’il se lève,
la semence germe et grandit,
il ne sait comment. »

Quel sera le fruit de nos actions … nous l’ignorons.

Quand se lèvera le fruit de nos actions … nous l’ignorons.

Nos actions porteront-elles seulement du fruit … nous l’ignorons.

Alors à quoi bon !

Ces mots de l’Evangile de Marc pourraient nous conduire à baisser les bras, à nous désengager de toute initiative. Ce serait mal les comprendre. Ces mots du Christ soulignent que, quelles que soient la générosité, la délicatesse, l’intelligence de nos actes, nous n’en maîtrisons pas le mode d’action. Ces mots nous appellent à toujours poser nos actes comme des actes de Foi, à ne jamais oublier que nous confions nos actes à Dieu qui seul sait quel fruit ils pourront porter et quand ils le porteront.

Notre engagement n’est pas fait pour notre confort moral ni pour nous donner la satisfaction d’être des producteurs d’assistance spirituelle, affective ou matérielle. Notre engagement manifeste notre adhésion à l’œuvre du Christ et de l’Esprit Saint pour la Gloire de Dieu et le salut du monde. La Trinité agit, selon des modalités qui dépassent notre discernement. Nous manifestons notre confiance en l’action divine dans le monde. Dieu agit et nous sommes des serviteurs subalternes, inutiles dit même un autre passage de l’Evangile. Mais notre service n’est pas inutile puisqu’il est un témoignage de Foi dans l’action de Dieu.

Dans les neuf jours missionnaires que vit notre communauté paroissiale, ne cherchons donc pas un tableau de chasse, un bilan de production. Dans ces neufs jours cherchons la conversion de nos cœurs, cherchons à approcher nos cœurs du Sacré Cœur qui aime l’humanité entière. Laissons-nous aimer de Dieu et remercions-Le de nous apprendre patiemment à aimer Dieu et à aimer nos frères. Rendons grâce d’être appelés à témoigner de cet Amour qui nous met au service de nos frères.

Etienne Maitre, diacre