Edito

3ème dimanche – 23 janvier 2022

Dimanche de la Parole de Dieu.

Nous savons que lors de la messe, Jésus est présent de manière toute particulière dans les « espèces eucharistiques », c’est-à-dire dans le Pain et le Vin consacrés. Mais peut-être savons-nous moins qu’il est aussi présent sous d’autres modes. Il est en effet présent dans la personne du prêtre qui célèbre, dans l’assemblée des fidèles qui sont son Corps, mais également « dans sa Parole, car c’est lui qui parle tandis qu’on lit dans l’Église les Saintes Écritures »[1]. Cela nous rappelle l’importance de la première grande partie de la messe qu’est la liturgie de la Parole, au cours de laquelle on entend quatre lectures de la Bible. Il ne s’agit pas d’écouter d’anciennes histoires vénérables : à travers ces lectures, c’est Dieu lui-même qui s’adresse à nous.

C’est en ce sens que le pape François a voulu, depuis deux ans, que ce dimanche soit le dimanche de la Parole de Dieu. Bien sûr, l’importance de la Parole de Dieu ne varie pas selon les jours de l’année, mais il est parfois nécessaire de le rappeler en choisissant un jour particulier.

Il est vrai que nous ne sommes pas forcément très familiers de la Bible, d’autant que certains passages nous apparaissent ardus ou parfois même incompréhensibles. Pourtant nous croyons que Dieu nous parle à travers sa Parole. Ce n’est pas la Bible comme objet qui est la Parole de Dieu mais ce qu’elle contient, lorsqu’elle est proclamée, et que ce que nous entendons agit en nous. Il est donc important d’accueillir cette Parole à la messe, mais aussi à la maison, en priant par exemple avec un passage de la Bible. C’est aussi ce que permettent les différents livrets mensuels qui nous donnent les lectures du jour accompagnés de justes éléments d’interprétation.

« Il est bon que ne manque jamais dans la vie de notre peuple ce rapport décisif avec la Parole vivante que le Seigneur ne se lasse jamais d’adresser à son Épouse [l’Eglise], afin qu’elle puisse croître dans l’amour et dans le témoignage de la foi »[2].

Père Yannick Soufflet +

[1] Concile Vatican II, « Constitution sur la sainte liturgie Sacrosanctum concilium », n° 7.

[2] Pape François, « Lettre apostolique Apruit illis », n°2, 30 septembre 2019.