9 jours – du 15 au 23 juin 2019 – meilleurs souvenirs / ce qui s’est passé

« 9 jours pour… »

…Être en  mission. Une grande neuvaine s’est tenue du 15 au 23 juin 2019, organisée par la paroisse Notre-Dame des Champs depuis plusieurs mois. De multiples activités ont été organisées, l’église a été préparée pour accueillir toutes les personnes qui souhaitaient découvrir la vie de la paroisse et la foi catholique. Ces dernières étaient portées par les paroissiens et les prêtres dans les rues, sur le parvis, au travers de multiples évènements (concerts, tente de la rencontre, cafés offerts, diner et déjeuner portes ouvertes, et bien sûr de manière essentielles toutes les célébrations).
Ces « 9 jours » ont permis aux paroissiens de s’engager pour de multiples et divers services, comme la préparation et l’entretien de l’église, l’accueil sur le parvis et les différentes missions dans la rue pour faire connaitre cet évènement, les préparations des diners…
Ils ont aussi été féconds puisque des personnes se sont arrêtées dans l’église et ont participé à quelques activités, ce qu’elles n’auraient pas fait si ces « 9 jours » n’avaient pas été organisés.
  • Découvrir, s’accueillir et se rencontrer

Un des principaux buts de ces « 9 jours » était de faire découvrir la vie de la paroisse et la foi catholique aux personnes du quartier, en les accueillant. La décoration extérieure faisait partie des éléments qui accrochaient l’œil, comme la tente de la rencontre, présente tous les après-midi devant le parvis. Des paroissiens se tenaient disponibles pour servir des cafés, des boissons fraiches, ou tout simplement discuter. Les personnes qui s’arrêtaient étaient heureuses de pouvoir profiter de cette pause, et parfois de se confier. Les missions au marché étaient aussi l’occasion de quelques belles rencontres, et remettre les tracts permettaient à ceux qui le souhaitaient d’être informés de toute l’organisation de ces « 9 jours ».

Quelques activités ont eu un franc succès, comme la visite guidée de l’église, ainsi que le spectacle musical sur Mère Teresa joué par les élèves du collège Stanislas. Il y avait beaucoup de monde au déjeuner du dimanche 16, rue de Vaugirard, durant lequel des personnes des associations LAPA (L’association pour l’amitié) et Simon de Cyrène ont accueilli des paroissiens pour leur repas.
L’église était aussi ouverte le mercredi 17 au soir, accueillant le diner portes ouvertes. Tous étaient conviés, et plus de 250 personnes étaient présentes pour diner et discuter ensemble.
L’artiste Anne-Laure Lavagna était aussi présente toute la semaine. Une exposition de ses toiles habillait les murs de l’église, qu’elle expliquait à tous les curieux qui le lui demandaient. Les 18, 20 et 21, elle animait des ateliers de peinture-prières : son art est en effet au service de sa foi, et ses œuvres sont chacune remplies de sens. C’est cette manière d’envisager l’art et la prière faits de manière différente qu’elle a voulu partager dans ses ateliers.

  

 

 

 

 

 

Deux conférences ont aussi permis de découvrir les parents de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus ainsi que la vie de la vierge Marie à partir des peintures de l’exposition. Le jeu de piste, proposé aux enfants comme aux adultes, a permis de faire connaitre les différentes congrégations religieuses rattachées à la paroisse, qui portent le quartier dans la prière et y agissent de différentes manières.

 

 

 

 

 

 

La musique faisait partie des éléments qui retenaient l’attention et interpellaient les personnes extérieures. La musique bretonne du lundi 17, les différents concerts de jazz des 16 et 21 joués sur le parvis, la soirée guinguette du 22 ; ainsi que les chorales qui accompagnaient les soirées. Gaudete a ainsi soutenu la veillée « viens et vois » du 15  au cours de laquelle les associations LAPA, Simon de Cyrène, Marthe et Marie, se sont présentées. Chacune apporte de l’aide à des personnes dans le besoin, des personnes handicapées, sans abri, ou de jeunes mères en difficulté. La musique bretonne a accroché l’attention et dirigé les participants vers la soirée « viens avec tes questions » sur le parvis, animée par les « jeunes anciens » de Philanthropos, et soutenue dans la prière devant l’adoration par des jeunes musiciens. La veillée « dépose ton fardeau », durant laquelle 350 personnes ont prié pour demander des grâces de consolation et de guérison, était portée dans la prière par le groupe Magnificat. Le 21, jour de la fête de la musique, plusieurs groupes de jazz se sont succédé sur le parvis, avant le concert du groupe a capella Theou Xarisma. La chorale de jeunes philippins le 22 a permis de donner une dimension plus internationale à ces quelques jours de mission dans le quartier, avant la soirée guinguette animée par un groupe de 5 jeunes jazzmen passionnés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, tous ont pu voir concrètement comment le Christ peut agir et toucher toute vie, grâce à la soirée « témoins d’aujourd’hui » du 18, et la messe des curieux du 16. Le 18, des étudiants, des membres du parcours Alpha, des adultes de divers milieu ont ainsi su par leur témoignage, rendre concrète la foi catholique aux quelques personnes qui ne connaissaient pas ou peu cet aspect de la foi. A la messe des curieux, les paroissiens ont pu inviter des personnes qui n’avaient pas été dans une église depuis longtemps, ou qui n’y avaient même jamais été : les prêtres expliquaient simplement les différentes étapes de la célébration, la signification des différents moments, et étaient disponibles pour tous à la sortie.

 

Ces « 9 jours » se sont conclus par la journée d’amitié du 23. Commencée par la messe d’envoi, elle s’est poursuivie et conclue par un déjeuner partagé, des stands tenus par les paroissiens, une tombola… L’occasion, comme durant toute la semaine, d’échanger ensemble en partageant des moments de convivialité devant l’église, et d’achever de faire découvrir cette vie ordinaire des chrétiens, portée par la foi !
  • Prier

Toute cette neuvaine missionnaire était portée par la foi, l’élan de la faire découvrir, et donc par la prière. Les laudes étaient dites tous les matins, suivies par le chapelet. L’adoration perpétuelle donnait une lumière plus profonde à ces quelques jours, des personnes se succédant en permanence, même pour quelques minutes. Les messes de midi et du soir, célébrées chaque jour, donnaient son souffle à la neuvaine, et les concerts de Gaudete et Theou Xarisma aidaient à prier d’une belle façon. L’élan missionnaire a été porté par la présence des reliques de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, sainte patronne des missions, et de ses parents.
Cette neuvaine missionnaire, réunissant des personnes du quartier autour de Notre-Dame des Champs qui ne se seraient que croisées sans cet évènement, a permis d’ouvrir l’église de façon plus large, et de proposer quotidiennement des moyens de connaitre la paroisse et la vie de foi. Elle s’est conclue dans l’action de grâce, et dans l’attente de la prochaine édition !