Edito

14ème dimanche – 8 juillet 2018

Bon été

En France, me disait un prêtre africain, ce qui est sacré, ce n’est pas le dimanche, c’est les vacances ! Oui, c’est vrai, alors justement ne faisons pas n’importe quoi de notre été.

Avec les mois d’été notre ville, notre quartier se montrent sous un visage totalement différent : la circulation est moins dense, le rythme de vie est un peu plus calme, certains magasins ferment… Un bon nombre d’entre vous part, je vous invite à penser à ceux qui n’auront pas la chance de partir ni à la campagne, ni au bord de la mer, ni à la montagne, ni même à l’étranger.

Il est vrai que certains, par choix, resteront à Paris pour profiter tranquillement de notre belle ville, mais merci de penser à ceux qui, pour des raisons économiques, professionnelles ou de santé, ne pourront pas prendre ce temps de vacances. Merci d’être attentifs à la solitude qui, par pudeur, se dévoile souvent difficilement.

A propos si vous êtes seul(e), osez ce petit coup de téléphone pour reprendre contact avec un(e) ami(e), osez organiser une petite sortie avec des voisins et n’oubliez jamais que vous pouvez vous tourner avec confiance vers Celui qui est au cœur de nos vies.

Que chacun prenne soin de faire fructifier cette période, ainsi que la nature nous y invite ; prendre du repos, parler en couple et en famille, prendre le temps de lire, de faire du sport, de se promener pour découvrir des paysages, des lieux historiques, de vivre un moment de ressourcement spirituel.

Au cours de cet été, prenez le temps de reprendre souffle et de faire le point pour poser des choix, prendre des engagements familiaux, professionnels, associatifs, paroissiaux.

En attendant, bon été et rendez-vous en septembre pour continuer ensemble à vivre, annoncer et servir Celui qui éclaire nos vies, Jésus.

P. Benoît Bourgoin +