Edito

33ème dimanche – 19 novembre 2017

Des talents à partager

Nous avons reçu des talents, nous avons des dons, ne les enterrons pas, ne les gaspillons pas. Développons-les pour les mettre au service de nos frères.

La parabole des talents résonne fortement en cette première Journée mondiale des pauvres, voulue par le Pape François à l’issue de l’année de la miséricorde.  Le Pape exprime clairement son souhait : « que cette nouvelle Journée mondiale devienne un appel fort à notre conscience de croyants pour que nous soyons toujours plus convaincus que partager avec les pauvres nous permet de comprendre l’Evangile dans sa vérité la plus profonde» (message «  N’aimons pas en paroles mais par des actes» du 13 Juin 2017).

Partager avec les pauvres, c’est savoir écouter le pauvre qui s’approche de nous dans la rue pour nous demander de l’aide. Nous le savons, la pauvreté en France ne baisse pas, comme vient de le souligner le récent rapport annuel du Secours Catholique.

Partager avec les pauvres, c’est aussi décider de mettre au service des pauvres un pourcentage de notre budget financier chaque mois, chaque année.

Partager avec les pauvres, c’est encore mettre les talents qui sont les nôtres au service de la lutte contre la pauvreté injuste, par nos engagements professionnels ou citoyens.

Partager avec les pauvres, c’est aussi être à l’écoute du témoignage extraordinaire de vie de ces personnes aveugles et malvoyantes qui seront mises à l’honneur lors de la messe télévisée qui a lieu ce dimanche dans notre paroisse.

N’oublions pas que la parabole des talents en Matthieu 25 se poursuit par le jugement dernier avec cette parole renversante de Jésus : « j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger … j’étais un étranger et vous m’avez accueilli … chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont  mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait !» (Mt 25, 40).

Père Jean-Marie Aubert +